25 ans après : quelle suite pour la coopération euro-méditerranéenne ?

25 ans après : quelle suite pour la coopération euro-méditerranéenne ?

Aujourd’hui, nous réunissons les 42 États membres de l’Union pour la Méditerranée (UpM) lors de son cinquième Forum régional des Ministres des Affaires étrangères, une édition spéciale 25 ans après le lancement du processus de Barcelone.

En 1995, la Déclaration de Barcelone était une déclaration politique forte prenant un engagement clair et alignant les efforts pour mettre la région euro-méditerranéenne sur la voie de la paix, de la stabilité et de la prospérité.

En 2008, nous avons vu le lancement de l’UpM, une plate-forme axée sur la promotion du dialogue politique et de la coopération opérationnelle dans un large éventail de domaines afin d’accroître l’intégration dans une région riche en diversité et en potentiel. Dans toute la région méditerranéenne, les citoyens aspirent à une vie pacifique et digne, avec un meilleur accès à l’emploi, une éducation de qualité, dans la dignité et la justice. Nous devons donner à nos jeunes femmes et hommes les moyens de réaliser leur potentiel et de participer activement à la construction de notre avenir commun. Chaque pays du pourtour méditerranéen est confronté à la menace du terrorisme, de l’extrémisme et des cultures de haine qui cherchent à nous diviser. Nous faisons front commun contre le terrorisme et tous les actes nourrissant la haine. Nous sommes unis dans la lutte contre les stéréotypes négatifs, l’intolérance, la culture de la haine, la stigmatisation, la discrimination et l’utilisation de la violence fondée sur la religion ou les convictions. Nous appelons à des efforts pour promouvoir l’harmonie et le respect de l’autre. Nous devons également gérer les problèmes de migration et de réfugiés de manière humaine et durable, tant pour les personnes en déplacement que pour leurs communautés d’accueil, en respectant le principe de la responsabilité partagée.

(Source Inter-lignes.com) – 27 novembre 2020 –

Pour aller plus loin