« Marais d’Irak, soif d’avenir » film de Aurélien Prudor

« Marais d’Irak, soif d’avenir » film de Aurélien Prudor

Cette soirée a été organisée le Mercredi 8 janvier 2020 à 18h30 sur le site prestigieux de : « Hôtel Richer de Belleval, place de la Canourgue« , à Montpellier.

L’évènement a été rendu possible, par les partenaires: M. Jean-Marc LEYGUE (GGL Groupe), M. Thierry HAZNAR(Helenis) et M. Hussam ALMALLAK (franco-irakien), Maire de Vailhauqués.

L’impact sur les écosystèmes fragiles de la Planète, ne pouvait pas être mieux illustré de façon plus dramatique.

En effet, l’histoire mésopotamienne est un autre rappel pour nous alerter sur l’effritement de la Terre.

Documentaire « Marais d’Irak, soif d’avenir » (26′ – 2018)

Le film illustre parfaitement les conditions de vie et les difficultés, dans cet espace riche d’un patrimoine historique et ornithologique remarquable.

Réalisateur : Aurélien Prudor

Productrice : Claire Paque

 Contexte: Une petite délégation française (sénateurs, scientifiques, naturalistes) s’est rendue dans les marais d’Irak en mars 2018, au cœur de la Mésopotamie.
Berceau de la civilisation sumérienne, là où fut inventée l’écriture, les Marais constituaient l’une des zones humides majeures mondiales sur le plan culturel, environnemental et touristique. Après des décennies de troubles graves sur le plan géo-politique, et dans un contexte de pénurie d’eau (changement climatique, nombreux barrages sur le Tigre et l’Euphrate, …), ce patrimoine mondial de l’humanité reconnu par l’UNESCO est en péril. 

Le film présente ces marais et les acteurs locaux qui veulent pouvoir continuer à y vivre. Il évoque les enjeux pour l’avenir et notamment la nécessité de la mise en place d’une agriculture irriguée, comme du renforcement de la filière des buffles d’élevage, et l’ouverture possible à l’éco-tourisme.

Ce film a été parrainé par des organismes prestigieux (Sénat, AFB, RAMSAR, LPO, …). Il a été  projeté pour la 1ère fois à l’UNESCO en octobre 2018.
Il a réalisé un éminent parcours dans divers festivals de films nature/environnement, et a remporté le prix zones humides à Ménigoute 2018.

Claire Paque (ex-expatriée en Irak, productrice du film) et Philippe deGrissac (vice-président de la LPO, ornithologue) ont présenté le Film et animé le débat.